Antonio Porchia, un poète argentin a dit : « L’amour, s’il tient en une seul fleur, est infini ». Poétiquement, si on devait la qualifier, on dirait de la violette de Guerlain, qu’elle est la petite fleur sauvage inattendue à la fois désinvolte, sensuelle, amoureuse, et qui déverse sur la peau une caresse parfumée à la fois fougueuse comme jamais et dont la grâce reste une empreinte intemporelle. [LIRE LA SUITE]